top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurEmilie Bruchez

Apprenez à maîtriser vos trajectoires de balles

Dans cette édition, notre experte Emilie Bruchez vous propose une séance créative, dans laquelle elle évoque les différentes trajectoires de balle; plus précisément le fade et le draw.




Au golf, il existe au total neuf trajectoires de balle. Les plus connues sont sans doute le slice et le hook; deux trajectoires avec des effets latéraux suffisamment importants pour admettre qu’ils ne sont pas contrôlés. Lorsqu’on souhaite évoquer des courbes plus maîtrisées, on parle plutôt de fade et de draw; deux trajectoires qui nécessitent une certaine organisation au niveau technique. Concrètement, le fade est une courbe qui pour les droitiers part à gauche de votre ligne de jeu et revient vers l’objectif, tandis que le draw produit l’effet inverse. Ces effets dépendent de votre chemin de club, de l’orientation de votre face de club à l’impact, du point de contact sur la face de club ainsi que de la vitesse de votre swing. Plus la différence entre le chemin de club et la face de club à l’impact est grande, plus l’effet est prononcé. Ce dernier peut être amplifié par une vitesse de swing importante. Soyons honnêtes: la quête d’une trajectoire parfaitement droite est sans fin. Une meilleure connaissance des lois et des principes mécaniques qui influencent les courbes de la balle semble donc judicieuse. Quel que soit votre niveau de jeu, il est facile de faire tourner votre balle dans un sens ou dans l’autre l’exercice n’est pas réservé aux meilleurs amateurs et aux professionnels.

Être capable de s’appuyer sur différentes trajectoires vous permet d’enrichir votre jeu et d’augmenter votre précision. Il est plus simple de contourner un obstacle pour toucher un fairway, ou de viser le milieu d’un green et de laisser votre balle tourner en direction du drapeau. Si l’on observe les joueuses et joueurs profes-sionnels, tous s’appuient sur un draw

ou un fade dit naturel ou de confort, ce qui leur permet de sécuriser leur jeu. Pourquoi pas vous?


LE STANCE

Il existe plusieurs moyens de créer des effets. Personnellement, je suis une joueuse de fade (voir illustrations).

Mon organisation est donc la suivante: je m’oriente une dizaine de mètres à gauche de mon objectif, je m’assure que l’ensemble de mon corps est bien orienté sur la gauche, je place mon stance de façon à ce que la balle soit sur l’avant, je garde ma face de club alignée vers l’objectif et je swingue dans l’axe de mon corps. Pour une trajectoire en draw, vous devez vous aligner à droite de votre objectif en plaçant votre stance de façon à ce que la balle soit sur l’arrière tout en gardant votre face de club orientée vers l’objectif et en swinguant dans l’axe de votre corps.

En règle générale, le fade produit des courbes plus hautes – c’est pourquoi les joueuses et joueurs professionnels, qui évoluent sur des greens fermes et rapides, ont une préférence pour cette trajectoire. De son côté, le draw permet de gagner de la distance et du roulement lorsque la balle atterrit. En fin de compte, ce n’est pas sorcier de faire tourner sa balle. Testez un fade avec un fer 7 et un draw avec un club plus ouvert comme un fer 9. Je me permets de citer Albert Einstein pour conclure: «La créativité est contagieuse, faites-la tourner.»





4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page